Skip to main content
International Partnerships

Fonds Bêkou - Cohésion sociale et réconciliation

Promouvoir la réconciliation est au centre des préoccupations du Fonds Bêkou, Fonds multibailleur créé par l’Union européenne pour soutenir la résilience de la République Centrafricaine.

L’élection du Président Touadéra en février 2016, l’adoption du Plan National de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA) en 2017 et la signature d’un accord de paix en février 2019, ont ouverts la voie à une sortie durable de la crise. Cependant l’instabilité subsiste et des accès de violences éclatent régulièrement, favorisés par le sentiment de marginalisation de certaines provinces ou de certains groupes.

C’est dans cette optique que les contributeurs du Fonds Bêkou (l’Union européenne ainsi que l’Allemagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas et la Suisse) ont lancé en 2014 un programme ciblé sur les réfugiés et, en 2015, un programme de promotion de la cohésion sociale, du dialogue et de la réconciliation. Une seconde phase de ce programme a été adoptée en avril 2020.

Objectif

Comme dans tout pays meurtri par un conflit, il est impératif de restaurer le vivre ensemble. Ainsi, en lien avec le premier pilier du RCPCA, l’objectif du Fonds Bêkou est de soutenir les dynamiques de paix et de réconciliation.

La seconde phase du programme Réconciliation vise donc à ce qu’« un dialogue et une cohésion sociale accrus accompagnent le processus de paix et réconciliation en RCA».

Priorités d'action

Depuis 2014, près de 23 millions d’euros ont été alloués par le Fonds Bêkou à cette thématique de cohésion sociale/réconciliation à travers le programme réfugiés et les deux phases du programme Réconciliation.Les projets financés concernent trois thématiques principales : appui aux dynamiques de retours, soutien aux radios centrafricaines et jeunesse.

Au-delà de ces trois thématiques, certains projets sont directement ciblés sur le soutien aux organisations de la société civile et d’appui au redéploiement de l’État.

Composante 1 : appui aux dynamiques de retours

Selon les Nations Unies, en novembre 2020, 622 000 centrafricains étaient réfugiés dans les pays voisins et 640 700 déplacés à l'intérieur du pays.

Actions soutenues

Les premiers projets soutenus ont ciblé les réfugiés au Cameroun afin de limiter les tensions potentielles avec les populations locales. Ensuite, dans le cadre du programme Réconciliation, Bêkou a soutenu des projets visant à soutenir et pérenniser les dynamiques de retours (des réfugiés et des déplacés) amorcées fin 2015.

Ces différents projets ont notamment :

  • offert l’accès aux services de base (sécurité alimentaire ; accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement ; soins de santé dont santé mentale) ;
  • contribué à l’autonomisation économique (formation professionnelle, soutien aux activités génératrices de revenus…) ;
  • instauré/renforcé les mécanismes de prévention des conflits.
bekou-bangui-reconstruction-abris-2018-premiere-urgence-internationale.png
Reconstructions d’abris sur Bangui © Première Urgence Internationale

 

« Avant, je passais la journée seule dans la maison avec les enfants, sans m’habiller, ni me tresser les cheveux, sans savoir quoi faire. C’était difficile. En l’espace d’une journée je pensais à me suicider, à partir et voyager ou bien à abandonner mes enfants. Mais à présent ma situation s’est améliorée grâce à ce groupe. Je n’ai plus de maux de tête intenses, je peux à nouveau dormir. Le matin j’ai la force et l’envie de m’habiller, me tresser et faire mes activités de beignet, ainsi que de socialiser avec d’autres personnes. »

Une patiente qui a vécu un événement traumatique en 2014 témoigne des résultats de sa prise en charge groupale.

Groupe de soutien psychologique
Groupe de soutien psychologique
© 2019 Adrienne Surprenant / Action contre la Faim

Projets menés en 2020

Actuellement, le Fonds Bêkou finance 3 projets dédiés à l’appui aux retours :

  • Kiri Ngo Na Kodro/Retour à la Communauté
    Le projet est mené par le Consortium Catholic Relief (lead), Aegis Trust, PCRC et World Vision. En cours depuis novembre 2018, il présente la particularité d’avoir certaines de ses activités réalisées dans des camps de réfugiés au Cameroun. Il se terminera en 2021.
  • Doni Kiringo na kodor/Soutenir et pérenniser les dynamiques de retour à Bangui
    Le projet a étémis en œuvre par ACTED en partenariat avec Impact, Danish Refugee Council et Action contre la Faim. Ce projet, principalement mené sur la capitale Bangui, s’est terminé en mars 2020. En plus d’une importante composante soutien psychosocial, le projet a mis l’accent sur l’autonomisation économique des déplacés avec des Travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO) et le soutien aux Activités Génératrices de Revenus (AGR).
  • I Koue Boumbi Ti Ya Bambari Na Ndouzou/Tous ensemble pour le relèvement de Bambari
    Le projet a étémené par Mercy Corps en collaboration avec ACTED dans la 5e ville du pays. Il s’est clôturé en février 2020. Il a notamment permis : la mise en place de 24 Comités Locaux de Paix et Réconciliation ; la sensibilisation de plus de 51 000 personnes sur le vivre-ensemble ; la prise en charge de 1 150 victimes de violences basées sur le genre au niveau de 4 centres d’écoute ; l’aménagement de 05 ouvrages publics, la réhabilitation de 19 points d’eau desservant 5 700 personnes…

COMPOSANTE 2 : soutien aux radios centrafricaines

Actions soutenues

Le Fonds Bêkou soutient les radios centrafricaines, y compris les radios communautaires. Ce sont elles qui occupent l'essentiel du paysage médiatique. Radio Ndéké-Luka est la plus célèbre et la plus écoutée d’entre elles. Le Fonds Bêkou appuie également une vingtaine de radios communautaires.

Les radios jouent un rôle clé pour permettre une information objective, favoriser l’échange d’opinions et le dialogue. Ce soutien aux médias et à leur indépendance est essentiel alors que la République centrafricaine a perdu 67 places dans le classement de Reporters Sans Frontières sur la liberté de la presse entre 2013 et 2020, dégringolant de la 65ème place à la 132ème.

Projets en cours en 2020

Radio Ndeke Luka
Radio Ndeke Luka, la radio des Centrafricains pour accompagner le processus de paix et la réconciliation

COMPOSANTE 3 : appui à la jeunesse

Nouveauté de cette seconde phase du programme réconciliation (adoptée en avril 2020), un accent va être mis sur la jeunesse. Les jeunes centrafricains, qui représentent 70% de la population, sont des acteurs incontournables pour une réconciliation durable.

Projets en cours

  • Un projet ciblé autour des maisons de jeunes devrait débuter en 2021. Il renforcera les équipes des maisons de jeunes sur le plan des ressources humaines (recrutement d’animateurs), de la gouvernance (soutien à la mise en place de comités de gestion et à l’organisation d’assemblées générales) et opérationnel (accompagnement dans l’élaboration d’un plan d’action). Il a également un volet dédié à l’appui aux activités du Ministère de la jeunesse et à celles du Conseil National des Jeunes.

Composante transversale

De plus, chaque projet financé par les autres programmes du Fonds Bêkou intègre des activités destinées à renouer les liens entre les individus et communautés. Ainsi :

  • dans le cadre de l’appui au développement rural, des projets mettent l’accent sur une gestion apaisée de la transhumance pour le bénéfice de toutes les parties ;
  • dans le cadre du programme genre, un accent est mis sur les victimes de violence basées sur le genre ;
  • dans le cadre du programme RELSUDE qui est mené dans le Sud-Ouest du pays, il y a un fort soutien aux radios locales ;
  • de nombreux projets mettent l’accent sur le soutien aux comités locaux de paix et de réconciliation…

Principaux résultats

  • 121 000 bénéficiaires d’activités de peace-building et/ou de prévention des conflits
  • 44 600 réfugiés, déplacés forcés ou personnes des communautés hôtes protégés ou assistés
  • 21 radios appuyées diffusant dans toutes les préfectures du pays

Related documents

Fiche d'action du Fonds fiduciaire Bêkou - Programme d’appui à la réconciliation et la paix en RCA – "Réconciliation II"
English
(920.43 KB - PDF)
Download